Revenir à La femme

Lieux

Marguerite Burnat Provins - Autoportrait

Autoportrait, le doigt sur la bouche, s.d. [~1900], huile sur toile, 46,3 x 55 cm, Sion, Musée d’art du Valais, Suisse


Liste correspondant à l’ordre chronologique des passages ou séjours de Marguerite Burnat-Provins dans ces lieux.

  • Arras (Pas-de-Calais, France) : lieu de sa naissance et de sa jeunesse.
  • Paris (France) : visite des Salons, études à l’Académie Julian, à l’Académie. Colarossi, à l’Ecole des Beaux-Arts, au Musée du Louvre, à la Faculté de Médecine, au Jardin des Plantes, présence à l’Exposition Universelle de 1900 où elle expose trois œuvres, séjour chez son frère Arthur, 229, rue Saint-Honoré ; logement dans le XVIe, rue Charles Dickens. Rencontre, en 1915, du Docteur Gustave Geley.
  • Midi de la France : région où se déroule le voyage de noce du couple Burnat-Provins.
  • Vevey (canton de Vaud, Suisse): ville d’origine de son mari, Adolphe Burnat. Le couple s’installe 20, rue d’Italie. Son atelier se trouve à cette adresse.
    Musée Jenisch où les dessins, gravures et clichés des Petits Tableaux valaisans sont exposés.
    L’artiste ouvre à Vevey, rue d’Italie 50, une boutique en avril 1903 : « A la cruche verte. Ouvrages de dames en tous genres, broderies d’art, Poteries, Bibelots ». Elle présente des œuvres à l’Exposition cantonale vaudoise en 1901, dans la section des beaux-arts et est récompensée d’une médaille d’argent.
    Elle y donne une conférence en 1902.
    L’imprimerie Säuberlin & Pfeiffer est sise dans cette ville.
  • Artois (France) : séjour dans sa famille.
  • Hollande : visites de musées.
  • Belgique : notamment visites de musées à Bruges. A Saint-Troud chez sa grande tante (cf. photo couleurs : Le jardin de ma grand’tante Otten à Saint-Troud, Belgique. Carnet de croquis. Bibliothèque municipale de Grasse. Photographie Romaine de Kalbermatten, in : Les Forges du paradis, Editions de l’Aire, 1999).
  • Allemagne : Brême, Osnabrück, Worpswede.
  • Lausanne : enseignement à l’Ecole Vinet. Séjour chez Madeleine Gay-Mercanton en 1909. Elle fréquente aussi la maison du Languedoc de la famille Bovet.
  • Lavey-les-Bains (canton de Vaud, Suisse) : cures thermales.
  • (Schinznach (canton d’Argovie, Suisse) : cures thermales.)
  • (Driburg (Allemagne) : cures thermales.)
  • Savièse (canton du Valais, Suisse) : rencontre du peintre Ernest Biéler et découverte du village.
  • Bâle (canton de Bâle, Suisse): exposition où la Confédération achète en 1898 Composition aux salamandres et aux perce-neige.
  • Genève (canton de Genève, Suisse) : elle y expose, notamment à la Maison d’Art ; logement avec Paul au Boulevard Saint-Georges ; travail à la Bibliothèque.
    L’imprimerie Atar est sise dans cette ville.
  • Mulhouse (Haut-Rhin, France) : elle y expose.
  • Douai (Pas-de-Calais, France) : elle y expose ; séjour chez sa mère.
  • La Tour-de-Peilz (canton de Vaud, Suisse): le couple s’installe 21, avenue de Sully. L’atelier de MBP, La Gayole, un mazot, se trouve dans le jardin de sa maison.
    La sœur de Marguerite, Marthe, y ouvre en 1905 le pensionnat Mon Désir.
  • Zurich (canton de Zurich, Suisse): rencontre en 1906 d’Ernest et Marie Bovet dans leur demeure de «La Romania.»
  • Italie : voyage en 1906.
  • Zermatt : voyage en 1906
  • Lyon et autres villes le long du Rhône (France) : voyage en 1906.
  • Orthez (Pyrénées-Atlantique, France) : rencontre avec Francis Jammes.
  • Avignon : Grand Hôtel d’Europe, novembre 1906
  • Maillane (Bouches-du-Rhône, France) : rencontre avec Frédéric Mistral.
  • Périgueux (Dordogne, France) : court séjour en 1906.
  • Sion (canton du Valais, Suisse) : séjour au Grand-Hôtel.
  • Savoie (France) : location d’une maison à Saint-Bon-sur-Bozel.
  • Engadine (canton des Grisons, Suisse): séjour à l’hôtel La Margna à Saint-Moritz, puis à la clinique du Dr Oskar Bernhard; à Pontresina dans la Maison Ulrich Stiffler ; dans le Val Poschiavo, au Prese, dans la maison de Silvio Albricci, dite « Il Cavrescio ».
  • Val Bregaglia (canton du Tessin, Suisse) : Promontogno, Bondo, Castasegna et Soglio, où elle part sur les traces du peintre Giovanni Segantini.
  • Milan, Bergame, Tirano (Italie).
  • Cantin (France, Pas-de-Calais) : son pays natal. Domicile de sa mère en 1909.
  • Londres (Angleterre) : mariage avec Paul de Kalbermatten en 1910.
  • Egypte : séjour en 1910 à Alexandrie, dans le quartier Ramleh, à Bulkeley (Villa Mabrouk = (« bonne chance » en arabe), puis dans le quartier d’Ibrahimieh (Maison Scanavi, rue Bolpitine) ; visite du Caire et des pyramides.
  • Marseille (France) : transit, puis, en 1921-1922, présence aux conférences d’Emile Coué.
  • Liban : séjour pour sa santé en 1911.
  • Syrie : séjour pour sa santé en 1911 à Beït-Merri, Brumanah, Dour el Chouer, Jaffa.
  • Gênes (Italie).
  • Iles Borromées (Italie).
  • Bayonne (France, Pyrénées-Atlantique) : installation en 1912 au Chalet Cécile, avenue des Tilleuls, puis à la Villa Bellevue, route des Pontots.
  • Salies-de-Béarn (France, Pyrénées-Atlantique) : séjour de santé.
  • Saint-Savin-sur-Argelès (Hautes-Pyrénées, France) : déclenchement de ses hallucinations en 1914.
  • Neuilly (Ile-de-France, France): installation en décembre 1915.
  • Bretagne (France) : séjour chez Jeanne Perdrière-Vaissière à Brest.
  • Montreuil-Bellay (Maine-et-Loire, France) : séjour en solitaire en 1918.
  • Bagnères-de-Luchon (Haute-Garonne, France) : installation avec Paul en 1918 à la Villa Larrieu à Saint-Mamet, puis à la Villa Berdot, 11, route de Saint-Mamet, enfin à la Villa Frascati, allée des Barcugnas.
  • Algérie (Afrique) : Alger, Constantine, Timgad, Biskra, Philippeville Touggourt, Témacine, Talmehat, Bône : séjour en 1919.
  • Tunisie (Afrique) : séjour à Tunis en 1919.
  • Nancy (Meurthe-et-Moselle, France) : présence, en 1920, aux conférences d’ Emile Coué.
  • Nîmes (Gard, France) : présence, en 1921-1922, aux conférences d’Emile Coué.
  • Sud de la France : séjour à Vienne, Valence, Orange, Avignon, Arles, Aigues-Mortes, Sète, Carcassonne, Lourdes, Nice, Cannes, Saint-Paul-du-Var, Grasse, L’Etang-de-la-Ville, Carqueiranne et Toulon. Achat à Saint-Jacques de Grasse en 1921 d’une propriété, Le Clos des Pins.
  • Magagnosc (Alpes-Maritimes, France) : séjour au cours de l’hiver 1922-1923.
  • Saint-Germain-en-Laye (Yvelines, France) : installation du couple au 4, rue Pierre-Corneille, auprès de la mère de Marguerite.
  • Montevideo (Uruguay) : voyage avec Paul pour raisons professionnelles.
  • Buenos Aires (Argentine) : voyage avec Paul pour raisons professionnelles.
  • Rio de Janeiro (Brésil) : voyage avec Paul pour raisons professionnelles.
  • Iles Canaries : escale avec Paul au retour d’Amérique du Sud.
  • Maroc (Afrique) : séjour avec Paul à Marrakech, Meknès, Moulay-Idriss, aux ruines de Volubilis, à Fez, Casablanca et Rabat. Elle y passera plusieurs hivers jusqu’en 1935.
  • Logelbach (Haut-Rhin, France). : ville des filatures Herzog où Paul est engagé. Dans le hall de sa maison, Marguerite réalisera, en 1934, 19 panneaux décoratifs.
  • Fontenay (Côte-d’Or, France) : réception chez les Rosati.
  • Monte-Carlo (Principauté de Monaco) : journée dédiée à Marguerite, organisée par le groupe méditerranéen de l’Association des écrivains de langue française. Exposition de certaines de ses œuvres à La Potinière.
  • Vichy (Allier, France): cure.
  • Saint-Cézaire-sur-Siagne (Alpes-Maritimes, France) : cimetière près de Grasse, où elle repose.