↑ Revenir à Art

Années de formation

Conserves Saxon

Conserves Saxon, s.d., [1904], affiche lithographiée en couleurs, imprimée par Säuberlin & Pfeiffer, Vevey. Signé Marg. Burnat-Provins (dans la pierre, b.g.), 105 x 70 cm, Sion, Musée d’Art du Valais (inv. 1584), Fondation M. Lehner, Suisse

profil coiffe

Profil à la coiffe, 1899, crayon, plume, encre, aquarelle, gouache blanche et rehauts dorés. Signé et daté Marguerite Burnat-Provins, 1899 (b.g.), 33,6 x 33,8 cm, collection particulière, Suisse

Études

Marguerite est née dans un milieu bourgeois et cultivé. Les ancêtres de sa mère s’intéressent à la peinture. En 1891, la jeune fille quitte Arras pour Paris sur les conseils d’Edouard Detaille, peintre académique français. Elle y demeurera jusqu’en 1896.

Elle étudiera la peinture à l’Académie Julian avec Jean-Joseph Benjamin Constant, peintre orientaliste français, et avec Jean-Paul Laurens, peintre d’histoire français, spécialisé dans le travail d’après le modèle vivant.

Elle suivra aussi des cours à l’Académie Colarossi.

Son éducation à la pratique de la peinture sera donc marquée, dans un premier temps, par l’enseignement académique.

Marguerite visitera le Musée du Louvre, où elle découvrira l’art antique. Elle s’intéressera également au dessin anatomique à la Faculté de Médecine et se familiarisera avec la représentation des animaux au Jardin des Plantes et au contact du sculpteur Emmanuel Frémiet.

En 1896, elle entre à l’Ecole des Beaux-Arts de Paris.

Elle devient également une habituée des Salons.

Voyages

De 1896 à 1898, au cours de divers voyages en Europe, elle découvrira les grandes écoles de peinture du passé.