Art

« Que faire puisque Dieu n’a pas voulu nous créer pour un métier, mais pour un art ? »
Marguerite Burnat-Provins

Conserves Saxon

Conserves Saxon, s.d., [1904], affiche lithographiée en couleurs, imprimée par Säuberlin & Pfeiffer, Vevey. Signé Marg. Burnat-Provins (dans la pierre, b.g.), 105 x 70 cm, Sion, Musée d’Art du Valais (inv. 1584), Fondation M. Lehner, Suisse

profil coiffe

Profil à la coiffe, 1899, crayon, plume, encre, aquarelle, gouache blanche et rehauts dorés. Signé et daté Marguerite Burnat-Provins, 1899 (b.g.), 33,6 x 33,8 cm, collection particulière, Suisse

Années de formation

Études Marguerite est née dans un milieu bourgeois et cultivé. Les ancêtres de sa mère s’intéressent à la peinture. En 1891, la jeune fille quitte Arras pour Paris sur les conseils d’Edouard Detaille, peintre académique français. Elle y demeurera jusqu’en 1896. Elle étudiera la peinture à l’Académie Julian avec Jean-Joseph Benjamin Constant, peintre orientaliste français, …

École de Savièse

  En 1898, elle rencontre le peintre Ernest Biéler, qui lui fait découvrir le village de Savièse (Valais). Elle y séjournera tous les étés, jusqu’en 1907, et y peindra des paysages et des scènes de la vie montagnarde. Cette amitié engendrera un bel échange d’influences réciproques. En Valais, au tournant du siècle, Marguerite assistera à …

Influences

  Symbolisme Sans doute imprégnée de l’atmosphère artistique parisienne, elle abordera dès 1895 des sujets symbolistes, notamment des portraits. A l’image de beaucoup d’artistes de son temps, tant sur le plan de la facture que du point de vue iconographique, ses compositions oscilleront entre Symbolisme et Art Nouveau.   Art nouveau et arts décoratifs Parallèlement, …

Art hallucinatoire

  En 1914, au moment où retentit le tocsin de la mobilisation, l’artiste, désormais rongée par la maladie et des déceptions sentimentales, est en proie à des angoisses morbides qui trouveront leur expression dans un vaste corpus de dessins hallucinatoires, intitulé Ma Ville. L’ensemble compte quelque trois mille figures le plus souvent oniriques, parfois mi-anthropomorphes, …